Notre histoire

Derrière l’esprit Artefact il y a Antoine, mordu de vélo, d’images et de voyages. Jamais loin de son guidon, il s'est lancé dans l'aventure Artefact MTB.

Antoine

Antoine est le créateur d’Artefact MTB. Passionné de vélo, de musique et de photographie, il a quitté l’industrie du vélo pour monter son propre projet artisanal, plus proche de ses racines auvergnates et du Sancy qui l’a vu grandir. Épris de liberté et de créativité, il veut partager sa vision du vélo avec le plus grand nombre: évasion, voyage et descentes! Plus que le créateur, c’est l’homme à tout faire, le « multi tool » d’Artefact MTB.

Aymeric

Aymeric, lozérien converti à l’Auvergne est un ami de longue date d’Antoine et un grand voyageur à vélo. Il est venu grossir les rangs de sa bonne humeur et de ses compétences pour la mise en place de la communication et le lancement du site internet. Maintenant sur d'autres chemins, il reste un fidèle ambassadeur d'Artefact MTB.

Artefact MTB, c’est le rêve un peu fou d’Antoine. En école d’ingénieur il sèche les conférences pour aller rouler, l'idée de faire du vélo son métier germe dans un coin de sa tête et ne le quitte plus.

Le vélo devient pour lui un style de vie au spot de DH de Gergovie. A force d'efforts, il intègre alors l’équipe des andorrans de Commençal Bicycles pour deux belles années entre les pistes de Vallnord, le marketing, le bureau d’études et les usines Taïwanaises. Électron un peu trop libre, il décide de rentrer au pays, en Auvergne et songe à entreprendre.

Tout se précipite en apprenant qu'une maladie rare lui atteint les yeux. Cet électrochoc le pousse à tout mettre en œuvre pour réaliser son rêve et concevoir, sans attendre, ses propres vélos. L'idée d'adapter le fat bike à l'Enduro lui vient de là. Le fat bike lui permet de rouler plus sereinement et de continuer de profiter de sa passion.

Par convictions et volonté de produire de ses mains, il décide de se former au cadrage artisanal. Le CQP technicien maintenance cycles en poche, il embarque pour Copenhague s'initier à la méthode traditionnelle de soudo-brasure avec Tom de OTM Bikes. Son handicap ne lui facilite pas la tâche, mais à force de pratique il parvient à travailler aussi méticuleusement que les autres cadreurs.

A son retour, dans l'atelier de menuiserie de son grand-père, il conçoit ses premiers prototypes de fatbikes vitaminés à la sauce montagnarde: une cuillerée d'enduro et une pincée de bike-packing pour un vélo polyvalent et efficace dans toutes les conditions.

Les premiers tests terrain dans la station de Super-Besse se révèlent très encourageants mais c'est durant un bike packing en Islande particulièrement éprouvant pour le matériel qu'il valide son concept. Convaincu, il décide de lancer Artefact MTB.

* Pour un œil averti, notre logo et notre nom racontent cette histoire. En cherchant bien, vous y verrez le massif du Sancy, mais aussi plus subtilement un hexagone pour l’origine de nos vélos, ou une pupille pour le point de départ de l’aventure. Le dédoublement et le décalage des images, c’est ce que les yeux d’Antoine voient avec le Kératocône. Et justement, ces images dédoublées sont appelées des « artefact », même si en français, un artefact est surtout un objet fabriqué artisanalement.

 

La boucle est bouclée.
A vous d’écrire la suite de l’histoire avec nous, ici et maintenant!